Saison 1950-51 : l’arrivée de Van Geen

Les espoirs générés par un recrutement prometteur laissent rapidement place à la déception. Jamais les canaris ne seront en mesure d’atteindre leur objectif de montée. En fin de saison Gorius sera débarqué.Président : Saupin Marcel

Entraineur : Antoine Gorius

Effectif : Amy (Christian), Barbier (Edmond), Bauman (Anton), Bouteiller (René), Budzin (Stanislaw) dit “Staho”, Cauwelier (Joseph), Devallan (Jean), Domanger (Jean), Ferrier (Pierre), Garrec (Robert), Gorius (Antoine),  Heil (Albert), Mattioni (Giuseppe), Mesgouez (Pierre), Minci (Oswaldo), Subileau (Camille), Urbanski (Edmond), Van Geen (Jan), Vreken (Gerrit).

Arrivées : Amy Christian, Edmond Urbanski (Toulouse), Giuseppe Mattioni (Rennes), René Bouteiller (Rennes), Pierre Ferrier (Lyon), Anton Bauman (La Haye), Oswaldo Minci (Rennes), Jan Van Geen (Scheveningen).

Départs : Léon Ruellan (Brest), Jean Kasmierczak (Arrêt), Georges Delporte (Hautmont), Duri Kalapos (Arrêt), Stefano Bruzzone (Alès), Jean Godet (Arrêt), Jacques Scuillier (Arrêt).

Football Club de Nantes

Saison 1950-51

nantes-50-51b.jpg

 Debout de gauche à droite : Gorius, Subileau, Devallan, Cauwelier, Garrec, Bauman, Heil, Ruellan, Amy.

Accroupis : Ferrier, Vreken, Van Geen, Bouteiller, Minci, Staho, Barbier.

 

Championnat : Deuxième Division

Classement : 10ème (32 matchs, 11 victoires,

4 nuls, 14 défaites, 54 buts marqués, 56 buts encaissés).

Buteurs : Van Geen (20), Urbanski (11), Minci (7), Ferrier (6), Barbier (2), Heil (2), Staho (2), Bouteiller (1), Devallan (1), Domenger (1).

Coupe de France : Éliminés en 1/64èmes de finale.

Le triste bilan sportif de la saison qui vient de s’achever encourage les dirigeants nantais à apporter d’importantes retouches à l’effectif. Antoine Gorius a été confirmé dans son poste d’entraîneur du FC Nantes pour ce qui sera la 6ème saison du club en Deuxième Division. La municipalité nantaise, tant décriée jusque là par Marcel Saupin pour son manque de soutien, va, cette fois, lui donner satisfaction. Une subvention exceptionnelle par son montant, 5 000 000 francs, est en effet accordée au FCN ce qui devrait enfin lui permettre de pouvoir disposer d’un budget en adéquation avec ses ambitions.

Cette manne financière providentielle va principalement être utilisée pour recruter de nouveaux joueurs appelés à remplacer ceux qui, arrivés un an plus tôt, ont pour la plupart déçu. Pour ce faire Marcel Saupin demande à Vreken, qui rentre chez lui aux Pays-Bas pour les vacances, s’il ne connaîtrait pas quelques compatriotes talentueux susceptibles de venir à Nantes. Le message est bien passé et quand le hollandais rentre de congés il est accompagné de 2 amis à lui. Le premier s’appelle Anton Bauman, joue demi, et s’avèrera un gros travailleur sur le terrain. Le second est un avant-centre nommé Jan Van Geen, il va rapidement devenir la 1ère grande star du foot nantais. Vif, coup de rein , crochet court, gros démarrage,  adroit devant les buts, le hollandais a toute la panoplie des grands attaquants. Il va faire le bonheur du stade Malakoff durant les 5 saisons qu’il passera sur les bords de Loire. Ce recrutement est complété par la venue des rennais Mattioni, qui joue au poste de gardien de but, Bouteiller, un attaquant, et Minci un milieu de terrain. Si les deux premiers avaient plutôt un statut de remplaçants à Rennes le troisième était quant à lui un titulaire en D1 (31 matchs la saison précédente) au sein d”une équipe du Stade Rennais qui vient de réussir une des meilleures saisons de son histoire (4ème du championnat de France). Minci prouvera toute sa valeur chez les canaris dont il deviendra l’un des piliers lors des 5 saisons suivantes. L’attaquant lyonnais Ferrier (15 buts/63 matchs D2) complète le recrutement. Au total c’est près de la moitié de l’équipe qui est remplacée durant l’intersaison 1950.

La qualité de l’effectif mis à disposition de Gorius parait s’être améliorée mais, hélas, le début de saison est décevant.

ff-du-29-08-1950-4.jpg
1ère journée de D2 (27/8/50) : Alès 2-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 29/8/50)

ff-du-05-09-1950-6.jpg
ff-du-05-09-1950-6a.jpg
2ème journée de D2 (3/9/50) : FC Nantes 3-1 Monaco
(extrait de France Football du 5/9/50)

ff-du-12-09-1950-2a.jpg
3ème journée de D2 (10/9/50) : Amiens 1-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 12/9/50)

ff-du-19-09-1950-2.jpg
4ème journée de D2 (17/9/50) : FC Nantes 3-0 Marseille II
(extrait de France Football du 19/9/50)

A la déception vient rapidement s’ajouter quelques tensions quand, au soir de la 6ème journée, le FC Nantes se classe 16ème du championnat, bien loin de ses objectifs de montée.

La situation d’Antoine Gorius, principalement, est au cœur du débat. Le gardien-entraîneur s’est maintenu dans l”équipe alors qu’ il joue handicapé par une vilaine luxation d’un coude enregistrée lors d’un match de préparation contre Le Mans. Lors de la défaite à domicile contre Rouen (3-4) la responsabilité de Gorius est clairement engagée au moins sur 2 buts normands. Le public nantais le prend en grippe et pousse même l’infamie jusqu’à le traiter de « sale boche ». Pour un lorrain de souche qui avait fui les allemands en 40, recherché par la Gestapo, contraint de vivre caché sous un faux nom en attendant la fin des hostilités, la pilule est dure à avaler. Gorius disjoncte et se précipite dans les tribunes pour s’expliquer avec ceux qui l’insultent. Échange de coups de poings, intervention des forces de l’ordre, Antoine retourne dans ses buts. Mais le mal est fait… Il décide de ne plus jouer et de se consacrer à ses taches  d’entraîneur uniquement. Le poste de gardien de but sera désormais occupé par Mattioni ou Christian Amy, un jeune du cru.

ff-du-26-09-1950-2a.jpg
6ème journée de D2 (24/9/50) : FC Nantes 3-4 Rouen
(extrait de France Football du 26/9/50)

La semaine suivante les affaires du FC Nantes ne s’arrangent pas malgré la belle victoire remportée à Malakoff contre les voisins du SCO Angers. Le hollandais Van Geen, la grosse satisfaction du début de saison, est victime du traitement spécial que lui ont préparé les défenseurs angevins. Le buteur nantais est mis hors de combat après 20 minutes de jeu, KO sur la pelouse avant d’être rapidement évacué sur une civière, inconscient, vers l’hôpital. Les nantais, réduits à 10 pour le reste de la rencontre, vont alors se sublimer pour l’emporter (2-0). Quant à Van Geen on apprend qu’il a été victime d’une commotion temporale qui le tiendra éloigné des terrains pour les 5 matchs suivants. Un moindre mal quand on songe qu’il aurait bien pu y rester.

ff-du-03-10-1950-7.jpg
7ème journée de D2 (1/10/50) : FC Nantes 2-0 Angers
(extrait de France Football du 3/10/50)

ff-du-10-10-1950-7a.jpg
8ème journée de D2 (8/10/50) : Besançon 1-0 FC Nantes
(extrait de France Football du 10/10/50)

ff-du-17-10-1950-4a.jpg
9ème journée de D2 (15/10/50) : FC Nantes 1-0 Montpellier
(extrait de France Football du 17/10/50)

ff-du-24-10-1950-2.jpg
10ème journée de D2 (22/10/50) : Béziers 2-2 FC Nantes
(extrait de France Football du 24/10/50)

 ff-du-31-10-1950-4.jpg
11ème journée de D2 (29/10/50) : FC Nantes 0-1 Valenciennes
(extrait de France Football du 31/10/50)

ff-du-07-11-1950-01a.jpg
12ème journée de D2 (5/11/50) : Le Mans 3-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 7/11/50)

Le retour de Van Geen sur le terrain le 11 novembre ne permet pas aux nantais de vaincre les faibles parisiens du CAP (1-1).

ff-du-14-11-1950-1a.jpg
13ème journée de D2 (11/11/50) : FC Nantes 1-1 CA Paris
(extrait de France Football du 14/11/50)

Le recrutement du toulousain Urbanski (qui a marqué 11 buts en 22 matchs de D1 l’année précédente) pour épauler le hollandais dans l’attaque nantaise ne permet pas à l’équipe de redresser la barre, bien au contraire, la situation sportive du FCN continue d’empirer : les mois d’octobre et novembre sont terribles avec 1 seule victoire entre la 8ème et la 16ème journée. L’équipe de Gorius se traine dans les profondeurs du classement en occupant une triste 14ème place. Quant à Urbanski, il se montrera à la hauteur de sa mission en marquant 11 fois lors des 19 matchs qu’il jouera sous le maillot jaune et vert.

 ff-du-21-11-1950-1a.jpg
14ème journée de D2 (19/11/50) : Lyon 3-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 21/11/50)

ff-du-28-11-1950-3.jpg
15ème journée de D2 (26/11/50) : FC Nantes 2-3 Cannes
(extrait de France Football du 28/11/50)

1950-51-sct-nantes-ff-du-05-12-1950.jpg
16ème journée de D2 (3/12/50) : Toulon 0-0 FC Nantes
(extrait de France Football du 5/12/50)

Heureusement 2 belles victoires à domicile en décembre contre le leader, Metz (3-1) et devant Alès (5-2 avec un triplé de Van Geen et un doublé de Urbanski) viennent redonner le moral aux joueurs nantais.

ff-du-12-12-1950-2.jpg
ff-du-12-12-1950-2a.jpg
17ème journée de D2 (10/12/50) : FC Nantes 3-1 Metz
(extrait de France Football du 12/12/50)

 ff-du-19-12-1950-6.jpg
18ème journée de D2 (17/12/50) : FC Nantes 5-2 Alès
(extrait de France Football du 19/12/50)

Une embellie de courte durée, le FCN retombe bientôt dans ses travers et ne parvient pas à s’extraire du ventre mou de la division.

Monaco - FCN 50-51
ff-du-03-01-1951-3.jpg
19ème journée D2 (31/12/50) : Monaco 2-0 FC Nantes 
(extrait de France Football du 3/1/51)

ff-du-09-01-1951-7.jpg
20ème journée de D2 (7/1/51) : FC Nantes 1-1 Amiens
(extrait de France Football du 9/1/51)

ff-du-30-01-1951-5.jpg
22ème journée de D2 (28/1/51) : FC Nantes 0-1 Troyes
(extrait de France Football du 30/1/51)

Rouen - Nantes 50-51
ff-du-13-02-1951-4.jpg
23ème journée D2 (11/2/51) : Rouen 5-0 FC Nantes
(extrait de France Football du 13/2/51)

Il faut attendre le mois de février pour assister au début d’une réelle amélioration des résultats du FC Nantes qui réalise une série de 5 matchs sans défaite avec 4 victoires à la clé dont la première obtenue sur les terres angevines s’il vous plait…

ff-du-20-02-1951-5.jpg
24ème journée de D2 (18/2/51) : Angers 1-3 FC Nantes
(extrait de France Football du 20/2/51)

ff-du-06-03-1951-5.jpg
25ème journée de D2 (3/3/51) : FC Nantes 2-2 Besançon
(extrait de France Football du 6/3/51)

ff-du-13-03-1951-3.jpg
26ème journée de D2 (11/3/51) : Montpellier 1-3 FC Nantes
(extrait de France Football du 13/3/51)

Nantes Béziers 50-51
ff-du-27-03-1951-5a.jpg
27ème journée de D2 (25/3/51) : FC Nantes 5-0 Béziers
(extrait de France Football du 27/3/51)

ff-du-03-04-1951-5.jpg
28ème journée de D2 (1/4/51) : Valenciennes - FC Nantes (match reporté)
(extrait de France Football du 3/4/51)

ff-du-10-04-1951-5.jpg
29ème journée de D2 (8/4/51) : FC Nantes 3-1 Le Mans
(extrait de France Football du 10/4/51)

 ff-du-24-04-1951-6a.jpgff-du-24-04-1951-6.jpg
30ème journée de D2 ( 22/4/51) : CA Paris 2-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 24/4/51)
Le point d’orgue de cette belle deuxième partie de saison est le succès remporté (2-1) à Malakoff le 29 avril 1951 contre le futur champion Lyonnais.

ff-02-05-1951-2.jpg
31ème journée de D2 (29/4/51) : FC Nantes 2-1 Lyon
(extrait de France Football du 2/5/51)

ff-du-08-05-1951-1a.jpgff-du-08-05-1951-1b.jpg
32ème journée de D2 (6/5/51) : Cannes 2-3 FC Nantes
(extrait de France Football du 8/5/51)

La saison, hélas, se termine sur 2 nouveaux revers. L’un à domicile contre Toulon (2-3) et l’autre à Metz (5-1). Les lorrains fêtent ce jour là l’accession à la 1ère division (2ème du championnat) avec un certain Emile Veinante à leur tête, un ancien international français devenu entraîneur.

ff-du-22-05-1951-3.jpg
33ème journée de D2 (20/5/51) : FC Nantes 2-3 Toulon
(extrait de France Football du 22/5/51)

ff-du-29-05-1951-03.jpg
34ème journée de D2 (27/5/51) : Metz 5-1 FC Nantes
(extrait de France Football du 29/5/51)

Au terme du championnat les canaris se classent 10èmes. A aucun moment ils n’ont participé à la lutte à la montée. Leur meilleur classement est une 8ème place enregistrée lors des 2ème et 3ème journées !!!). Pire, début février, ils se sont même retrouvés temporairement avant-derniers de la division. A ce bilan médiocre vient s’ajouter l’élimination prématurée lors du premier tour de Coupe de France. Les jaune et vert avaient été humiliés ce jour là par les amateurs d”Orléans (4-1).

orleans-nantes-3.jpgorleans-nantes-1.jpg

orleans-nantes-2.jpg

FCN 50-51 en CdF contre Orléans

1/64èmes Coupe de France : Arago Orléans 4-1 FC Nantes

 Debout de gauche à droite : Subileau, Garrec, Vreken, Staho, Ferrier,Bouteiller

Accroupis : Devallan, Mattioni, Van Geen, Heil, Urbanski.

 

 Une des rares satisfaction reste l’apport des hollandais et surtout de Jan Van Geen qui a réussi à trouvé 20 fois le chemin des filets en ne participant qu’à 27 rencontres. Ah si le FCN avait pu disposer de son avant-centre durant toute la saison ! C’est dans ce climat morose qu’une nouvelle subvention municipale record  (8 000 000 Francs) est votée par la municipalité. De quoi retrouver l’envie et de nouvelles ambitions mais surtout de quoi enrôler un nouvel entraîneur. Un homme qui saura emmener les canaris vers les sommets du football français. Cet homme c’est Emile Veinante qui vient de permettre aux messins d’atteindre l’objectif après lequel courent les nantais depuis 6 ans : la montée en 1ère division. Quand à Gorius, c’est un courrier qu’il reçoit pendant ses vacances en Lorraine qui lui annonce son remerciement. Aucun dirigeant nantais n’a eu le courage de lui annoncer la nouvelle en face, triste… Le grand Antoine, dégoûté, préférera quitter le monde du football pour ouvrir un café chez lui à Metz.

Bilan de la saison :

Deuxième Division

FC Nantes : 10ème

1ère journée : Alès 2-1 FC Nantes ff0232-du-29-08-1950-d2.jpg
2ème journée : FC Nantes 3-1 Monaco ff0233-du-05-09-1950-d2a.jpg
3ème journée : Amiens 1-1 FC Nantes ff0234-du-12-09-1950-d2a.jpg
4ème journée : FC Nantes 3-0 Marseille II ff0235-du-19-09-1950-d2a.jpg
5ème journée : Troyes 2-0 FC Nantes ff0236-du-26-09-1950-d2.jpg
6ème journée : FC Nantes 3-4 Rouen ff0236-du-26-09-1950-d2b.jpg
7ème journée : FC Nantes 2-0 Angers ff0237-du-03-10-1950-d2a.jpg
8ème journée : Besançon 1-0 FC Nantes ff0238-du-10-10-1950-d2.jpg
9ème journée : FC Nantes 1-0 Montpellier ff0239-du-17-10-1950-d2a.jpg
10ème journée : Béziers 2-2 FC Nantes ff0240-du-24-10-1950-d2a.jpg
11ème journée : FC Nantes 0-1 Valenciennes ff0241-du-31-10-1950-d2a.jpg
12ème journée : Le Mans 3-1 FC Nantes ff0242-du-07-11-1950-d2a.jpg
13ème journée : FC Nantes 1-1 CA Paris ff0243-du-14-11-1950-d2a.jpg
14ème journée : Lyon 3-1 FC Nantes ff0244-du-21-11-1950-d2.jpg
15ème journée : FC Nantes 2-3 Cannes ff0245-du-28-11-1950.jpg
16ème journée : Toulon 0-0 FC Nantes ff0246-du-05-12-1950-d2a.jpg
17ème journée : FC Nantes 3-1 Metz ff0247-du-12-12-1950-1.jpg
18ème journée : FC Nantes 5-2 Alès ff0248-du-19-12-1950-d2a-x.jpg
19ème journée : Monaco 2-0 FC Nantes ff0250-du-03-01-1951-d2a.jpg
20ème journée : FC Nantes 1-1 Amiens ff0251-du-09-01-1951-d2a.jpg
22ème journée : FC Nantes 0-1 Troyes ff0254-du-30-01-1951-d2.jpg
23ème journée : Rouen 5-0 FC Nantes ff0256-du-13-02-1951.jpg
24ème journée : Angers 1-3 FC Nantes ff0257-du-20-02-1951-1.jpg
25ème journée : FC Nantes 2-2 Besançon ff0259-du-06-03-1951-d2a.jpg
26ème journée : Montpellier 1-3 FC Nantes ff0260-du-13-03-1951-d2a.jpg
27ème journée : FC Nantes 5-0 Béziers ff0262-du-27-03-1951-d2a.jpg
29ème journée : FC Nantes 3-1 Le Mans ff0264-du-10-04-1951-d2a.jpg
30ème journée : CA Paris 2-1 FC Nantes ff0266-du-24-04-1951-d2a.jpg
31ème journée : FC Nantes 2-1 Lyon ff0267-du-2-05-1951.jpg
32ème journée : Cannes 2-3 FC Nantes ff0268-du-08-05-1951-d2a.jpg
28ème journée : Valenciennes 2-2 FC Nantes
33ème journée : FC Nantes 2-3 Toulon ff0270-du-22-05-1951.jpg
34ème journée : Metz 5-1 FC Nantes ff0271-du-29-05-1951-d2.jpg

Classement

Clast Clubs Pts J G N P Bp Bc Diff

1 Lyon 50 32 23 4 5 75 41 34 (D1)
2 Metz 46 32 20 6 6 74 32 42 (D1)
————————
3 Rouen 40 32 18 4 10 51 43 8 (Barrages Accession)
4 Besançon 38 32 17 4 11 66 49 17 (Barrages Accession)
————————
5 Monaco 37 32 13 11 8 56 42 14
6 Cannes 35 32 13 9 10 76 47 29
7 Amiens 32 32 10 12 10 53 42 11
8 Montpellier 32 32 13 6 13 46 40
9 Troyes 31 32 14 3 15 42 54 -12
10 Nantes 29 32 11 7 14 54 56 -2
11 Toulon 29 32 11 7 14 52 59 -7
12 Valenciennes 28 32 10 8 14 41 55 -14
13 Alès 28 32 10 8 14 34 56 -22
14 Angers 23 32 7 9 16 47 67 -20
15 Béziers 22 32 7 8 17 39 60 -21
16 Le Mans 22 32 8 6 18 39 72 -33
17 CA Paris 22 32 9 4 19 31 61 -30
————————-
18 Marseille II (abandon en cours de saison)

Buteurs : Perez (Cannes),24 buts - Cisowski (Metz), 23 buts - Nino (Besançon), 21 buts - Van Geen (Nantes), Césari (Toulon), Dupraz (Lyon), 20 buts - etc…

Coupe de France

64èmes de Finales Orléans 4-1 FC Nantes

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez tre connecté pour publier un commentaire.