Saison 1944-45 : les premiers trophées et la D2 !

Une seconde saison d’existence pour le FCN, avec toujours des perturbations dûes à la guerre et notamment aux combats de libération qui affectent son bon déroulement. Les jaune et vert en profitent tout de même pour remporter leurs premiers trophées et obtenir une reconnaissance régionale…en attendant mieux et avant une belle surprise en fin de saison.

Président : Marcel Saupin
Entraineur : Aimé Nuic

Effectif :
Crépin (René), David (Gaston), David, Docquin (Emile), Gergotich (Martial), Giovanetti (Ludo), Guillet (Jean), Heil (Albert), Kerdraon (Joseph), Le Floch, Lemaître (Edmond), Lopez (René), Morin (René), Nuic (Aimé), Raab (Antoine), Rivero (Victor), Sellin (Maurice).

Football Club de Nantes

Saison 1944-45 :

Photo FCN Saison 1944-45

.Championnat : Anjou puis Ouest
Classement : 1er
(14 matchs, 12 victoires, 1 nul, 1 défaite, 80 buts marqués, 16 buts encaissés).

Durant l’intersaison un changement d’importance se produit à la tête du club : Marcel Saupin prend officiellement la présidence et succède à Marcel Braud.

Côté sportif, Aimé Nuic tire le bilan de sa première saison à la tête de l’équipe première. Avec l’accord des dirigeants un constat s’impose, si le FCN ambitionne le niveau national il doit recruter et renforcer son effectif. Des contacts ont déjà été pris durant la saison précédente avec des joueurs et notamment du côté de l’Avia Club, un club parisien que l’entraineur nantais connait bien puisqu’il y a évolué au début de la guerre. Il y a gardé quelques contacts qu’il va rapidement mettre à profit. Un gardien de but : Gaston David, et un ailier : Albert Heil quittent la capitale et rejoignent Nantes. A noter que Giovanetti et Rivero, tous deux membres de la première équipe du FCN, venaient déjà de l’Avia Club. Un jeune espoir régional arrive également, le nazairien Lemaitre qui connaitra une belle carrière professionnelle. On compte encore parmi les nouveaux venus : Maurice Sellin (de Rosporden), Antoine Raab (libre de tout club après un passage à la St Pierre puis au Stade Rennais) et enfin Le Floch (de l’US Basse-Indre). Heil et Raab commencent, sans le savoir,  une longue carrière au FC Nantes qui les verra plus tard rejoindre le rang des dirigeants canaris.

Avec cet effectif les dirigeants nantais pensent pouvoir ambitionner une seconde saison qui devrait leur permettre d’accéder à l’échelon supérieur.Hélas, les évènements qui se déroulent sur notre pays durant l’été 44 puis à l’automne vont perturber la bonne tenue des compétitions. Les déplacements au long cours, notamment, sont difficiles voir même parfois impossibles. Le FCN va donc meubler son temps en disputant des matchs amicaux dont l’un le 17 septembre 1944 face à Basse-Indre gagné 4-0 grâce notamment à un triplé de Antoine Raab, une des nouvelles recrues de l’intersaison.

Les Ligues vont donc “meubler” cette saison 44-45 en organisant des compétitions régionales qui n’auront aucune incidence officielle en fin de saison.

C’est le 7 janvier 1945, avec près de six mois de retard, que se déroule la première journée de championnat. Le FC Nantes écrase à domicile Ancenis (9-1), un avant goût de ce que va être cette compétition à deux vitesses tant les forces des équipes qui y participent sont déséquilibrées comme en témoigne un certain 17 à 0 infligé par les nantais aux pauvres sarthois de Sablé. Le championnat d’Anjou va en fait se limiter à un duel entre le FCN et le SCO. Duel qui va sembler tourner à l’avantage des seconds dans un premier temps car les angevins viennent tout d’abord tenir les nantais en échec sur leur pelouse (2-2) avant de leur infliger leur première défaite de la saison en championnat lors du match retour (2-1) qui se déroule le 6 mai 1945.

Les scoïstes avaient aussi été les bourreaux des canaris lors du 6ème tour de Coupe de France (encore 2-1).
Pourtant le déroulement du championnat d’Anjou réserve une mauvaise surprise aux angevins.Les deux premiers de la première phase de championnat son en effet conviés à une “grande finale” qui se déroule le 27 mai 1945 sur la pelouse du stade Malakoff soit 3 semaines après la défaite nantaise en championnat.
Les canaris profitent  de l’avantage du terrain pour battre leurs rivaux ligériens contre toute attente grâce à un petit but marqué par l’attaquant René Crépin (certains accordant ce but à Lemaître). Il offre ainsi le titre de “Champion d’Anjou 1945″ au FC Nantes.

Le FCN a pris sa revanche de la meilleure des manières face à un adversaire qui va rapidement devenir son principal rival durant les 30 années suivantes.
Toujours est-il que ce titre acquis face aux angevins permet au FCN de participer quelques semaines plus tard à une double confrontation avec le Champion de Bretagne (la Tour d’Auvergne de Rennes) pour désigner le Champion de l’Ouest Amateur.
Lors du match aller à Nantes, le FCN ne laisse aucune chance aux rennais (5-0). Ces derniers reconnaissent la superiorité nantaise et renonce à disputer le match retour.
Le FCN est donc sacré “Champion de l’Ouest Amateur 1945″.

action1.jpg

Photographie prise à Malakoff lors d’une des premières saisons du FCN

Malheureusement tous ces titres ne sont en rien synonymes de promotion.
Cependant, l’ambition des dirigeants nantais et les bons résultats de la saison 44-45 vont être décisifs au moment de la distribution des places pour la Deuxième Division de la saison 45-46.
Marcel Saupin a, dès la création du club en 1943, l’intention d’emmener le FC Nantes sur la voie du professionnalisme. Ses échanges et son entente avec Gabriel Hanot (haut dirigeant des clubs professionnels français) lui ont permis de poser quelques jalons. Quelques matchs ont aussi été organisés contre des équipes pros durant les deux dernières saisons, permettant de se faire connaitre auprès de la Ligue Professionnelle.
Cette saison “pour rien” qui aurait pu être dommageable pour le FC Nantes va en fait rapidement s’avérer être une chance inespérée pour le club de Marcel Saupin.En effet, cette année de football, qui marque la sortie de la guerre, est aussi une période de reconstruction du football professionnel français. Le GCA (Groupement des Clubs Autorisés, comprenez à pratiquer le professionnalisme) réorganise ses divisions d’élite. Si le choix des 18 clubs appelés à former la nouvelle D1 française pour la saison 45-46 ne concerne pas le FCN, le GCA se doit de désigner les 28 clubs qui appartiendront à la nouvelle D2. Marcel Saupin et le FC Nantes sont naturellement candidat à l’un de ces 28 fauteuils, ou plutôt devrions nous plutôt dire à l’une des 18 places restantes (car 10 clubs avaient légitimement gagné leur droit d’y figurer avant guerre : Nancy, Colmar, Valenciennes, CA Paris, Mulhouse, Montpellier, Toulouse, Alès, Nîmes, Nice).
Les 18 clubs “néo-pro” désigné par le GCA, présidé par Emmanuel Gambardella, sont : Stade Français, SCO Angers, Angoulême, Besançon, Amiens, Le Mans, Douai, Troyes, Clermont, Avignon, Grenoble, Antibes, Toulon, Perpignan, Vichy, Béziers, Brive et…Nantes.

Marcel Saupin et les dirigeants du FC Nantes peuvent être satisfaits, le Football Club de Nantes a atteint son premier objectif (le professionnalisme) à peine deux ans après sa naissance.
Leur enthousiasme ne connait plus de limite et déjà Saupin annonce que le FC Nantes figurera bientôt en 1ère division, il ne peut en être autrement…L’avenir lui démontrera pourtant à ses dépens que l’affaire n’est pas si simple. Il ne connaitra jamais le FCN en 1ère division.

Bilan de la saison :

Championnat d’Anjou

1ère journée :    FC Nantes 9-1 RC Ancenis (7/1/45)
2ème journée :   FC Nantes 5-3 US Le Mans
3ème journée :   FC Nantes 10-2 CSJB Angers
4ème journée :   FC Nantes 2-2 SCO Angers
5ème journée :   AS Sablé 0-6 FC Nantes
6ème journée :   RC Ancenis 0-6 FC Nantes (25/2/45)
7ème journée :   US Le Mans 1-3 FC Nantes
8ème journée :   FC Nantes 7-1 JA Saumur
9ème journée :   CSJB Angers 3-4 FC Nantes
10ème journée : FC Nantes 4-1 SO Cholet
11ème journée : SCO Angers 2-1 FC Nantes (6/5/45)
12ème journée : FC Nantes 17-0 AS Sablé

Finale

FC Nantes - SCO Angers 1-0
Le 27 mai 1945,Stade Malakoff
But nantais : Crépin ou Lemaître(?e)
FC Nantes : Lopez, Docquin, Giovanetti, Kerdraon - Sellin, Gergotich, Heil, Rivero, Lemaître - Morin, Crépin.
Remplaçants : David, Raab (->68′)
Entraineur : Aimé Nuic

Championnat de l’Ouest

Finale aller (3/6/45)
FC Nantes - TA Rennes 5-0 (*)
(*) TA Rennes renonce à disputer le match retour

Coupe d’Anjou

1/4 finale
FC Nantes - SNUC 4-1
1/2 finale
FC Nantes - Laval 8-0
Finale
FC Nantes - SO Cholet 7-1

Coupe de France

4ème tour
15/10/1944 : FC Nantes - Batignolles 8-0
A l’occasion de cette rencontre on inaugure la nouvelle pelouse de Malakoff après les bombardements de septembre 1943.
5ème tour
FC Nantes - Basse-Indre 3-1
6ème tour
SCO Angers - FC Nantes 2-1

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez tre connecté pour publier un commentaire.