Saison 1947-48 : les régionaux à la baguette

          Une saison de transition après la saignée de l’effectif durant l’intersaison précédente. L’équipe grandement composée par des “régionaux” fait un parcours honorable en championnat et frôle l’exploit en Coupe de France.

Président : Marcel Saupin
Entraineur : Antoine Raab

Effectif :
Abautret (Eugène), Abautret (Léon), Berbette (Roland ?), Blaczyck (Stanislas ?), Brecheteau (Gilbert), Carcial, Cauwelier (Joseph), Crépin (René), Deru (Charles), Docquin (Emile), Drummer (Charles), Garcia-, Garrec (Robert), Gimenez (José), Gusse (Louis),  Heil (Albert), Hesse (Erwyn), Kettermans (Willy Leonard), Le Floch (Joseph), Maestroni (François), Rivero (Victor), Rossi (Gustave), Scuillier (Jacques), Subileau (Camille) et Zygmunt (Henry).

Football Club de Nantes

Saison 1947-48 :

Photo effectif FCN 47-48

Debout en haut de gauche à droite : Hesse,Subileau, Kettermans, Rossi, Rivero, Crépin, L.Abautret.

Rang du milieu : Raab (ent.), Docquin, Garcia-Gimenez, Cauwelier, Garrec, E.Abautret, Le Floch.

Accroupis : Brecheteau, Scuillier, Deru, Drummer, Zygmunt, Heil, Maestroni.

Championnat : Deuxième Division
Classement : 11ème
(38 matchs, 16 victoires, 6 nuls, 16 défaites, 79 buts marqués, 81 buts encaissés).
Buteurs : Zygmunt (15 buts),  Scuiller (11 buts), Crépin (10 buts), Deru (8 buts), L.Abautret (6 buts), Garcia-Gimenez (6 buts), Cauwelier (5 buts).
Coupe de France : éliminés en 1/32èmes de finale

L’été 47 a été marqué par les départs de joueurs importants (Lemaître, David et Gergotich), dont la vente a permis de renflouer les caisses du club en vue de maintenir un statut professionnel indispensable afin de pouvoir continuer l’aventure en D2. Pour compenser ces transferts les dirigeants nantais sans le sou se rabattent sur le “marché” local en faisant appel à des joueurs qui brillent dans les meilleurs clubs régionaux du moment. Ainsi voit-on arriver Zygmunt un attaquant en provenance d’Ancenis, Subileau de Cholet, et Brécheteau de Segré. Un recrutement complété par l’engagment d’un attaquant nordiste : Joseph Cauwelier (Valenciennes) mais aussi des étrangers  Kettermans (belge) et Garcia-Gimenez (un espagnol en provenance de Perpignan).

Le championnat début mal pour les canaris : deux défaites pour leurs deux premiers matchs certes joués à l’extérieur (dont l’une à Avignon futur dernier de la division). Heureusement les joueurs nantais réagissent aussitôt à Malakoff pour la réception des Girondins (qui jouaient en D1 la saison précédente et qui seront sacrés champions de France 3 ans plus tard). C’est cette même inconstance dans les résultats qui va caractériser le parcours du FC Nantes en championnat lors de cette saison 47-48. Ainsi la superbe victoire à Malakoff face à l’OGC Nice (le futur champion) est gâchée par la double défaite contre les rivaux angevins.

ms-du-14-10-1947-10.jpg

8ème journée de D2 (12/10/1947) : FC Nantes 2-1 Douai
(Extrait du Miroir des Sports du 14/10/47)

ms-du-11-11-1947-10.jpg

11ème journée de D2 (9/11/47) : Troyes 1-3 FC Nantes
(Extrait du Miroir des Sports du 11/11/47)

ms-du-30-12-1947-6.jpg

17ème journée de D2 (28/12/47) : FC Nantes 4-1 Nice
(Extrait du Miroir des Sports du 30/12/47)

Au final les canaris accomplissent un championnat honorable même si la fin de saison s’avère une nouvelle fois pénible, les nantais ne gagnant aucun de leurs 7 derniers matchs  ce qui les amène à glisser vers la onzième place. Au moment de faire le bilan il convient de souligner la qualité de l’attaque jaune et verte cette saison là. Avec 79 buts marqués, le FCN possède la 3ème attaque du championnat. Malheureusement la défense est une véritable passoire, elle encaisse plus de 2 buts par match ce qui la place au 16ème rang de la division !!!

ms-du-10-02-1948-8.jpg

21ème journée de D2 (8/2/48) : Le Mans 0-2 FC Nantes
(Extrait du Miroir des Sports du 10/2/48)

ms-du-24-02-1948-9.jpg

23ème journée de D2 (22/2/48) : Bordeaux 6-2 FC Nantes
(Extrait du Miroir des Sports du 24/2/48)

ms-du-18-05-1948-5.jpg

35ème journée de D2 (16/5/48) : FC Nantes 1-1 Rouen
(Extrait du Miroir des Sports du 18/5/48)

En Coupe de France, après s’être facilement défait des modestes amateurs du Stade Poitevin, le FC Nantes se voit proposer un menu de choix pour les 32èmes de finale : le Stade Français, fleuron du football parisien dont l’effectif comporte quelques stars du ballon rond hexagonal du moment. Citons le gardien Domingo (qui partira un peu plus tard chercher la gloire à l’Atletico Madrid, le défenseur Grillon (alors international français), le demi Hon (lui aussi international, il rejoindra bientôt le Real Madrid), et les attaquants Aston (31 sélections en équipe de France) qui joue alors sa dernière saison, et surtout “la perle noire” Larbi Ben Barek, le tout dirigé de main de maitre par Helenio Herrera. La saison précédente les stadistes se sont classés 5èmes du championnat de France de D1, une performance qu’ils égaleront lors de cette saison 47-48 lors de laquelle Ben Barek scorera à 22 reprises.

La première manche se déroule au stade de la Route de Lorient à Rennes le 4 janvier 1948. Peu de supporters croient alors en les chances des canaris de pouvoir menacer un tant soit peu les stars parisiennes. Des doutes confortés quand ces derniers ouvrent la marque par Fred Aston et paraissent alors se diriger vers une qualification qui leur est promise. Mais les hommes d’Antoine Raab ont du cran et après s’être courageusement accrochés, Léon Abautret d’une frappe lointaine crucifie Marcel Domingo,  obtenant le droit de disputer une seconde manche sur ce même terrain deux semaines plus tard.

Les rues de Nantes se font alors l’écho des exploits des footballeurs en jaune et vert, et de nombreux supporters font le court déplacement vers Rennes pour aller encourager les joueurs nantais le 12 janvier. Malheureusement au terme d’une rencontre une nouvelle fois très disputée, un nouveau but de Aston marqué en début de match sonne le glas des espérances bretonnes.

Un exploit face au Stade Français aurait certainement mis du baume au coeur des dirigeants qui continuent de lutter contre une situation financière qui reste précaire comme en témoigne cette souscription organisée à l’initiative du quotidien “La Résistance de l’Ouest” en fin d’année 1947 pour permettre au FCN de financer la venue d’un attaquant de renom. Les 25 000 francs récupérés à cette occasion resteront toutefois insuffisants et en fin de saison c’est au contraire Zygmunt ( le meilleur buteur du club) qui se verra contraint de prendre la direction de Rouen pour assurer un nouvel équilibre budgetaire au FC Nantes qui,  comme pas mal de clubs professionnels à cette époque, fait alors de la corde raide.

Il devient évident qu’un trop long bail en Deuxième Division risquerait d’être néfaste pour la continuité du club. Malheureusement pour pouvoir espérer atteindre la D1 le club a besoin de recruter des joueurs talentueux et ça, ce n’est pas simplement la douceur du climat des bords de Loire qui peut les faire venir. Le club reste encore largement dépendant des subsides que leur accorde la Mairie de Nantes, et cette dernière ne donne vraisemblablement pas les moyens à Marcel Saupin de pouvoir bâtir un effectif pouvant ambitionner la promotion en 1ère Division professionnelle.

caricature-equipe.jpg

Bilan de la saison :

Deuxième Division

FC Nantes 11ème

1ère journée     : Béziers 4-1 FC Nantes
2ème journée   : Avignon 2-1 FC Nantes
3ème journée   : FC Nantes 3-2 Bordeaux
4ème journée   : Lyon 1-2 FC Nantes
5ème journée   : FC Nantes 2-1 Angoulême
6ème journée   : Besançon 0-0 FC Nantes
7ème journée   : FC Nantes 2-1 Douai
8ème journée   : FC Nantes 1-3 Valenciennes
9ème journée   : CA Paris 2-3 FC Nantes
10ème journée : Troyes 1-3 FC Nantes
11ème journée : FC Nantes 2-3 Angers
12ème journée : FC Nantes 0-0 Le Mans
13ème journée : FC Nantes 4-1 Amiens
14ème journée : Colmar 4-0 FC Nantes
15ème journée : Rouen 4-1 FC Nantes
16ème journée : FC Nantes 7-3 Nîmes
17ème journée : FC Nantes 4-1 Nice
18ème journée : Le Havre 3-0 FC Nantes (11/1/48)
19ème journée : FC Nantes 1-2 Lens
20ème journée : FC Nantes 6-1 Avignon
21ème journée : Le Mans 0-2 FC Nantes
22ème journée : FC Nantes 5-2 Lyon
23ème journée : Bordeaux 6-2 FC Nantes
24ème journée : Angoulême 3-2 FC Nantes
25ème journée : FC Nantes 1-0 Béziers
26ème journée : FC Nantes 2-2 Colmar
27ème journée : FC Nantes 3-1 Troyes
28ème journée : Angers 3-2 FC Nantes (4/4/48)
29ème journée : Douai 1-5 FC Nantes
30ème journée : FC Nantes 1-2 Besançon
31ème journée : FC Nantes 4-2 CA Paris
32ème journée : Valenciennes 1-1 FC Nantes
33ème journée : Nîmes 4-1 FC Nantes
34ème journée : Nîce 2-0 FC Nantes
35ème journée : FC Nantes 1-1 Rouen
36ème journée : Amiens 7-2 FC Nantes
37ème journée : FC Nantes 0-0 Le Havre
38ème journée : Lens 5-2 FC Nantes

Classement

Clast Clubs           Pts J  G  N P Bp Bc Diff
1 Nice                   58 38 26 6 6 109 36 +73
2 Colmar              52 38 23 6 9 83 43 +40
——————————–
3 Le Havre          50 38 22 6 10 77 40 +37
4 Rouen               49 38 19 11 8 69 42 +27
5 Bordeaux         45 38 18 9 11 77 47 +30
6 Lyon                 43 38 19 5 14 71 59 +12
7 Angers              43 38 19 5 14 70 64 +6
8 Lens                  41 38 15 11 12 71 52 +19
9 Amiens             41 38 18 5 15 70 72 -2
10 Valenciennes 40 38 16 8 14 76 63 +13
11 FC Nantes      38 38 16 6 16 79 81 - 2
12 Besançon        37 38 15 7 16 69 72 -3
13 Nîmes             35 38 13 9 16 68 67 +1
14 Douai              33 38 13 7 18 56 84 -28
15 Angoulême*  29 38 11 7 20 58 106 -48
16 Béziers           28 38 9 10 19 52 79 -27
17 Troyes           27 38 9 9 20 56 101 -45
18 Le Mans        25 38 8 9 21 50 74 -24
19 CA Paris        24 38 10 4 24 60 77 -17
——————————–
20 Avignon*      22 38 9 4 25 42 101 -59

*Angoulême et Avignon abandonnent le statut professionnel

Buteurs : Arnaudeau (Bordeaux), 28 buts - Ruff (Nice), De Cecco (Valenciennes), 25 buts - Defossé (Amiens), 21 buts - Tylipski (Nice), Carré (Nice), 20 buts - Capiglia (Le Havre), 19 buts - Nino (Angers), Alempijevitch (Angoulême), 18 buts - etc…

Coupe de France

6ème tour
FC Nantes 9-0 Stade Poitevin

32ème Finale
match joué le 4/1/48 à Rennes
FC Nantes 1-1 Stade Français
but parisien marqué par Aston, égalisation nantaise par Léon Abautret
match rejoué le 16/1/48 à Rennes
Stade Français 1-0 FC Nantes
but parisien marqué par Aston (8′)

Tags: , , , ,

2 commentaires pour “Saison 1947-48 : les régionaux à la baguette”

  1. docquin dit:

    bonjour je mappelle docquin sylvain jai un grand pere qui sapelle emile docquin jai acheter le livre estce que lon peu me renseigner sur lui car je ne les pas beaucoup connu

  2. memoirescanaris dit:

    Salut Sylvain,

    je ne dispose que peu d’informations sur ton grand-père.

    Emile Docquin fut joueur du FC Nantes durant les 5 premières saisons d’existence de ce club.
    Sa présence est attestée dans l’effectif de la Saint-Pierre de Nantes en 1941. Il fit donc partie du groupe de joueurs issu de ce club à partir duquel fut construite la première équipe du FCN.
    Tu pourras retrouver les détails concernant les liens existant entre la St Pierre et le FC Nantes dans les premiers articles consacrés à la création du FCN et au sport nantais avant 1943.
    Voilà à peu près tout ce que je sais de lui.

    Mais peut-être que des membres de ta famille pourraient nous en dire plus ?

    Si c’est le cas n’hésites pas à nous en faire part car cette période de l’histoire du FCN est somme toute assez mal connue. Toute nouvelle information est par conséquent la bienvenue.

    De même s’il reste dans les tiroirs quelques vieux documents (photos ou autres) concernant les années ou ton grand père a évolué chez les jaune et vert , ce serait le top !

    Enfin, pourrais-tu me donner la date de son décès ?

    @+

Laisser un commentaire

Vous devez tre connecté pour publier un commentaire.